Afficher le menu

inter comme interdisciplinaire

On se demande souvent ce que signifie le « inter » d’intercontemporain. C’est simple, dès l’origine l’EIC a été conçu pour dialoguer avec d’autres arts : la danse, le théâtre, la vidéo, les arts plastiques, etc. Une dimension interdisciplinaire manifeste dans chaque nouvelle saison de l’Ensemble.

  • 2013 « Vox Balanae », George Crumb - Tero Saarinen, Saint Etienne du Rouvray © EIC
  • 2014 « Te craindre en ton absence », Hector Parra - Marie ND’yae, Théâtre des Bouffes du Nord © EIC
  • 2009 « Passagio », Luciano Berio, Cité de la musique © Aymeric Warmé-Janville
  • 2013 « Interzone », Enno Poppe, Cité de la musique © EIC
  • 2012 « Re Orso », Marco Stroppa, Opéra Comique © EIC
  • 2016 Georg Nigl, « Eight Songs for a Mad King » de P.M. Davis, Cité de la musique-Philharmonie de Paris © EIC
  • 2014 « Le Voyage d’hiver », Cité de la musique © EIC
  • 2016 « Ludwig Van », Mauricio Kagel, Philharmonie de Paris © EIC
  • 2016 « SIMPLEXITY la beauté du geste », Thierry De Mey, Centre Pompidou © Franck Ferville
  • 2016 « No More Masterpieces », collectif 33 1/3 - Wolfgang Rihm, Cité de la musique-Philharmonie de Paris © EIC
  • 2011 « Double Points : Outis », Emio Greco - Pieter C.Scholten, Cité de la musique © Franck Ferville
  • 2009 « Hypermusic Prologue » d’Hector Parra - Lisa Randall, Centre Pompidou © Maud Chazeau
  • 2015 « Cluster. X », Kurt Hentschläger - Edmund Campion, Cité de la musique-Philharmonie de Paris © EIC
  • 2015 « Dialogue de l’ombre double » de Pierre Boulez sur une chorégraphie de Maurice Béjart, Cité de la musique-Philharmonie de Paris © EIC
  • 2012 Odile Auboin, « Partitura », G.Ligeti - Quayola - Abstract Birds, Mac Créteil © EIC
  • 2017 « Flexible Silence», Saburo Teshigawara, Théâtre National de Chaillot © EIC